Territoires décoratifs

Texte Marie de Pimodan-Bugnon / Photo Andeers
Date de parution Hiver 2018-2019

Sculptées dans le bois ou la céramique, les cartes en format A1 de Spitzwerk reproduisent le territoire suisse avec une précision phénoménale de 22 ou 28 microns. Quand le tour de force technique se mue en création artistique…

On a tous en tête les cartes au trésor de notre enfance. Celles, aussi, qui ornaient les murs de la salle de classe. Un planisphère. Une mappemonde parfois. « Je me suis toujours passionné pour la cartographie, raconte le fondateur de Spitzwerk, Patrick Pestalozzi. Une carte dit d’où l’on vient et où l’on va. Elle offre une multitude d’informations et livre un tout autre point de vue sur les paysages qui nous entourent. On peut passer des heures à observer une carte, à se plonger dans des lieux, à reconnaître des endroits. »
Spitzwerk change de paradigme. Des cartes de l’enfance, de celles qui révèlent le territoire avec plus ou moins de couleurs et de précision, il n’est plus question. L’entreprise créée il y a trois ans dans la Watch Valley sur les hauteurs du Jura suisse évolue sur un tout autre terrain, en s’appuyant sur les nouvelles technologies pour réhabiliter la cartographie dans son statut d’art décoratif. Son mantra : l’extrême précision sur de grande surfaces.

L’art du détail
L’aventure Spitzwerk est le fruit d’une rencontre entre l’entrepreneur Suisso-américain Patrick Pestalozzi et l’ingénieur Éric Marguet. « En visitant la Haute École de Saint-Imier pour un projet totalement différent, je suis tombé par hasard sur une minuscule carte en laiton répliquant la Suisse avec une extrême précision, se souvient Patrick Pestalozzi. J’ai demandé à Éric s’il serait possible de reproduire ce travail à grande échelle et sur du bois. Le challenge lui a plu, c’est comme ça que nous nous sommes lancés. » Le postulat des deux hommes semble simple. Mais l’art est difficile. Voire d’une extrême complexité. Trois ans de recherche et développement ont été nécessaires pour réussir à reproduire une carte de la Suisse avec une précision à 22 microns sur une surface de 841 par 594 mm (avec des détails imperceptibles à l’œil nu). Trois ans de tâtonnements, d’essais, d’erreurs et d’intuitions pour mettre au point un process breveté de « digital manufacturing » à la mesure des ambitions de Spitzwerk, permettant de reproduire la Suisse, le Valais et bientôt d’autres régions.

Dans une autre dimension
Les chiffres en disent long sur le tour de force technique mis en œuvre dans l’atelier de production, aux allures de laboratoire high-tech : huit semaines de travail en continu, jour et nuit, représentant 4273 km de parcours outil pour la carte de Suisse ! « En transformant des données géospatiales avec nos algorithmes, nous sommes parvenus à reproduire plus de détails sur nos cartes en bois et en céramique qu’on n’en obtiendra jamais sur un écran d’ordinateur », souligne Patrick Pestalozzi. L’usinage de la carte du Valais, précise à 28 microns, demande, elle, « seulement » six semaines … « Nos cartes ne sont pas de simples gravures, ce sont des objets décoratifs d’une extrême précision nés d’une technologie de pointe. »
Ici, une combe. A peine plus loin, la langue d’un glacier. Là, un sommet insoupçonné... Pour le passionné de montagne, l’amoureux de cartographie et le simple esthète, ces cartes gravées dans l’érable ou le hêtre, ou moulées en céramique, recèlent mille détails et autant de trésors à découvrir à l’œil nu, ou à l’aide d’une loupe. « On peut se plonger pendant des heures dans les reliefs de nos cartes, ajoute Patrick Pestalozzi. Je me souviens d’un guide de montagne qui s’est penché dessus et a mis le doigt sur une quarantaine de sommets ! » Objet de contemplation qui marrie le grandiose du format à l’infiniment petit, les cartes conçues dans l’atelier de Spitzwerk sont héritières de la tradition de la cartographie helvétique initiée par Dufour au milieu du XIXe siècle. Par-delà les monts et les sommets rocheux, elles invitent à s’immerger au cœur du territoire suisse. Fascinant de beauté, dans une dimension inédite.

www.spitzwerk.ch

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis