Le Cervo

Le Cervo

se réinvente

Texte
Claude Hervé-Bazin
Copyright
Gian Giovanoli
Parution
hiver 2019-2020

Adossé aux pentes boisées, il trône juste au-dessus du village et de la station de funiculaire de Sunnegga, porte d’accès au domaine skiable. Membre émérite des Design Hotels, le Cervo fête ses 10 ans en s’embarquant dans une ambitieuse métamorphose.

En 1839, le Docteur Lauber ouvrait la première auberge de Zermatt, comptant tout juste trois lits (l’ancêtre de l’Hôtel Monte Rosa). Aujourd’hui, l’un de ses lointains descendants, Daniel F. Lauber, gouverne aux destinées du plus intime des deux Design Hotels de Zermatt: le Cervo. Composé de huit chalets indépendants disposant chacun de leur propre spa, cet établissement de prestige, classé 5 étoiles, s’est patiemment constitué en petit empire du luxe, regroupant actuellement deux restaurants (l’emblématique Cervo Puro et le Ferdinand), un penthouse (Owner’s Lodge), un lodge aux 5 grands appartements (Overlook) et un chalet implanté sur les rives du petit lac de Schali (Schali Lago), à Täsch.

Leurs points communs? Un goût consommé de l’épure alpine, matinée de matériaux naturels chaleureux, et une quête assidue du panorama, Cervin aux premières loges.

(R)évolution au Cervo
L’été 2020 s’annonce différent au Cervo. Après la saison d’hiver, l’hôtel va partiellement fermer ses portes pour connaître une nouvelle mutation, plus en phase encore avec l’air du temps. L’idée? Sortir délicatement l’établissement de sa coquille alpine pour le pousser à s’ouvrir au monde. Rien de subversif: le style alpine chic, pour ainsi dire imaginé ici-même, ne va pas disparaître, mais évoluer pour intégrer des influences plus cosmopolites et faire écho à ce monde transnational et éco-conscient qui surgit chaque jour davantage. Un monde nomade. Meilleur exemple? Le lounge accueillera le restaurant Bazar, 100% végétarien, où les mezze orientaux s’appuieront sur le meilleur des produits valaisans, plus locaux, plus durables que jamais. Le règne de la viande s’efface doucement et le temps des seules cures de raclette en montagne est fini. La réalité est désormais plurielle: à chaque instant les envies voyagent, au gré des tentations. Au Puro, le restaurant classé de la maison (noté 14 par Gault&Millau), le menu penchera davantage vers le versant sud des Alpes, mettant en avant pâtes et raviolis, apprêtés sur des notes contemporaines. Seul le Ferdinand, ancré à ses alpages, ne changera rien à sa formule consacrée: 100% pure, made in Switzerland.

Un hôtel remodelé
Technologiquement parlant, le Cervo va quitter le règne agonisant des énergies fossiles pour entrer dans un univers propre. Travaux achevés, 90% de son électricité et de son chauffage seront assurés par un système triparti cumulant solaire, pompes à chaleur et géothermie — exploitant les eaux souterraines à près de 150 m de profondeur. La psychologie des lieux évolue, aussi. Une nouvelle piscine avec vue sur l’iconique Cervin va sortir de terre, aménagée dans l’esprit des onsen (bains) japonais, avec espaces wellness et massage. Un professeur de yoga va être engagé. Le Cervo ambitionne de quitter le corset du seul univers hôtelier pour se réinventer en destination, en lieu de vie, en incubateur d’idées et d’envies, dans une optique de développement personnel. La salle de sport se mue ainsi en salle de méditation, pour une plongée en soi. Beyond Exploring, dit le slogan.

L’ancien spa change de destination: il accueillera logiquement dans le proche futur 4 spa suites. Un nouveau chalet va parallèlement être construit, regroupant une quinzaine de chambres de grand confort, à la déco cosy-contemporaine, mais relativement plus abordables. A contrario, l’Owner’s Lodge, figurant parmi les options les plus fastueuses de la station, deviendra encore plus exclusif. Le but: étendre la gamme de l’hôtel. Les travaux, supervisés par le cabinet d’architecture intérieure Dreimeta d’Augsbourg, débuteront en avril-mai 2020 pour se terminer en novembre. Dans l’intervalle, le Cervo ferme, sans fermer... Une partie de ses chambres et installations restera accessible du 26 juin au 27 septembre, sous le nom de Ferdinand Pop Up Hotel (avec petit-déjeuner en chambre). L’occasion de profiter de ce cadre exceptionnel à moindre coût.

www.cervo.ch
www.ferdinand.swiss