Chalet

Bioley

Texte Claude Hervé-Bazin / Photo Yves Garneau
Date de parution Hiver 2018-2019

Il règne ici une atmosphère de (pimpante) simplicité. Quelque chose de la Suisse éternelle, poétiquement sublimée et expurgée des influences inutiles.

Dès l’approche, les détails ouvragés de sa grande balustrade de bois donnent au chalet Bioley sa tonalité: y alternent flocons et trognes de vaches. Une fantaisie en forme de plébiscite, pour mieux insuffler au chalet l’âme du lieu, la tête dans les bourrasques de neige, les pieds dans l’herbe des alpages — certes nappés de blanc.
Tout est là, à portée de regard et de pas: le centre du village, les remontées mécaniques, la montagne éternelle dans son écrin. La vue porte largement au sud, que l’on inhale pleinement depuis la terrasse couverte du deuxième étage, enchâssée sur un balcon courant généreusement autour du chalet, sur trois côtés. Un poste avancé parfait pour un déjeuner les yeux dans le blanc poudreux. Rebelote à l’étage inférieur, où se regroupent les cinq chambres — dont trois bénéficient d’un panorama plein cadre. Petit caprice: là, sur l’un des pans du balcon, un foyer revigorant et un Jacuzzi bouillonnant exhortent à défier l’air frisquet du couchant.
À regarder le chalet Bioley, on n’imaginerait pas qu’il vient d’être achevé. Les lourdes poutres maîtresses, la cheminée de pierre séculaire, le chandelier en bois de cervidés parlent de tradition. Le mobilier lui-même tend à se fondre discrètement dans le décor: pas de folie avant-gardiste ici, mais des fauteuils canés, des canapés aux couleurs de terre sèche (néanmoins fort confortables), des coussins qui ne cherchent pas à se faire remarquer. La vie, tout simplement.
Les chiffres renvoient à cette même (trompeuse) modestie: 600 m2 de superficie, c’est peu, par les temps qui courent, dans la course au superchalet… Certains, dans la station, affichent plus de 1000 m2 d’espace à vivre! Mais n’allez pas imaginer un retour en arrière non plus: le Bioley est bien de son temps, avec ses éclairages design, son système audio Bose dernier cri compatible Bluetooth, son grand ascenseur, ses doubles vasques et son séchoir à chaussures de ski. Confort (plus que) garanti.

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis