Les réservations directes en ligne gagnent du terrain dans les hôtels suisses

/ Photo dr
Date of publication 28.05.2020

Conjointement avec l’Institut de tourisme (ITO) de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Valais (HES-SO Valais-Wallis), HotellerieSuisse a interrogé les hôtels suisses entre janvier et février 2020 sur leurs canaux de distribution. Les résultats indiquent que les canaux de réservation en ligne continuent de progresser. Par rapport à l’année précédente, ce sont toutefois les réservations directes sur les propres sites web des hôtels qui ont gagné du terrain.

L’année dernière, les réservations en temps réel sur les canaux en ligne s’élevaient à 40,7 %, affichant donc une légère hausse (+ 0,7 % par rapport à 2018). Les plates-formes de réservation en ligne (OTA) détiennent de loin la part la plus importante (28,6 %), et elles ont même progressé de 0,6 % par rapport à l’année précédente.

Tendance continue vers les plates-formes de réservation en ligne Les OTA ont multiplié leur part de marché au cours des dernières années. Environ 43 % des hôtels enregistrent en 2019 plus de 30 % de leurs réservations via les OTA; pour un établissement sur cinq, cette part dépasse même 50 %, ce qui témoigne de la forte dépendance de nombreux établissements de ces partenaires de distribution. Les trois principales OTA, à savoir Booking, Expedia et HRS, se partagent 92,7 % du marché, bien que Booking continue de dominer le marché suisse avec une part de 71,3 %.

Les avantages pour la réservation directe se multiplient Afin de contrer la position dominante des OTA sur les marchés, les hôtels sont de plus en plus nombreux à offrir à leurs hôtes des avantages pour la réservation directe. Ainsi, 85 % d’entre eux accordent des rabais sur les prix, des surclassements ou des offres complémentaires. Et les hôtes le leur rendent bien: en 2019, une nuitée sur dix a été générée sur les propres sites web des hôtels, soit 1,5 % de plus qu’en 2018.

Volume record de commissions  Avec 184 millions de francs, les frais versés par les hôtels suisses aux OTA en 2019 étaient plus élevés que jamais. Par rapport à l’année précédente, cela correspond à une augmentation de 10 millions de francs, ce qui s’explique notamment par la part de marché légèrement plus élevée des OTA, mais surtout par l’exceptionnel chiffre d’affaires du secteur de l’hébergement en 2019. En moyenne, les hôtels versent des commissions à hauteur de 48 000 francs, soit 12 % à 15 % par réservation. Un hôtel sur cinq verse moins de 5000 francs de commissions et un hôtel sur trois, plus de 50 000 francs.

Des contrats restrictifs En 2019 aussi, la relation entre les hôtels et les OTA est restée tendue. Interrogés sur les principales restrictions de la liberté entrepreneuriale en raison des conditions générales (CG) des OTA, les hôtels regrettent le plus souvent de ne pas pouvoir proposer sur leur propre site web des prix plus avantageux (57 %) ou de meilleures conditions (43 %). Ils mentionnent également le manque de transparence lors de la communication des adaptations des CG et les possibilités de recours insuffisantes. En effet, les délais en cas d’adaptation des CG sont courts, à savoir entre 5 (booking.com) et 11 jours (HRS).

La lex Booking vise à contrer les abus  La motion déposée par le conseiller aux États Pirmin Bischof, aussi appelée «lex Booking», a demandé au Parlement en janvier 2017 d’agir contre les abus des OTA générés par des conditions restrictives quant à la compétitivité. Les hôtels doivent pouvoir, à l’avenir, proposer des prix plus avantageux sur leur propre site web, ce qui rétablit la pleine concurrence. Après presque trois ans d’attente, HotellerieSuisse a exigé du Conseil fédéral une mise en œuvre concrète. À l’heure actuelle, les hôtels suisses sont largement désavantagés à l’échelle internationale, car tous les pays voisins ont déjà interdit ces pratiques contractuelles abusives.

La branche fait campagne pour la réservation directe Durant la crise du coronavirus, il s’est avéré que les hôtes ayant réservé directement auprès des hôtels ont bénéficié de meilleures conditions d’annulation. De plus, les hôtes réservant directement auprès des établissements hôteliers sont plus fidèles et loyaux. Le renforcement des canaux de réservation directe devient donc un facteur de réussite de plus en plus important dans le cadre de la compétitivité de la branche. C’est pourquoi HotellerieSuisse lancera le 8 juin 2020 une campagne afin de promouvoir les réservations directement auprès des hôtels. L’association faîtière s’adresse ainsi pour la première fois directement aux hôtes: «Les offres imbattables sont celles des hôtels.»

www.hotelleriesuisse.ch

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis