Julen Steiger

& Cie

L'écosystème immobilier haut de gamme

Texte Claude Hervé-Bazin / Photo Marc Kronig
Date de parution Hiver 2017-2018

Il y a quelques années, Florian Steiger a eu une intuition : le marché de l’immobilier de grand luxe manque cruellement de services, s’est-il dit. Partant de ce constat, il a donné vie à une compagnie protéiforme capable de gérer tous les projets de A (comme Alpes) à Z (comme Zermatt). Joignant ses forces à celles de Mario Julen, elle est aujourd’hui présente dans les trois stations phare du Valais : Zermatt, Verbier et désormais Crans-Montana. 

L’histoire est sympathique. Si Florian Steiger affiche aujourd’hui douze années d’une solide expérience dans le domaine de l’immobilier très haut de gamme, il évoque aussi un background plus singulier : c’est dans l’industrie de la musique qu’il a fait ses premières armes. Après s’être retiré du business, il s’est offert un peu de bon temps en montagne, avant de réaliser qu’il trouverait là le sens de sa vie future.
L’entreprise immobilière qu’il crée alors est d’emblée différente. « J’avais un regard un peu décalé ; très vite l’ADN de cette société a consisté à adopter une approche atypique, plus inclusive », précise l’intéressé. Son ADN : «accompagner les clients, répondre à leurs multiples besoins avant, pendant et après leur projet immobilier».
Plutôt que de se concentrer sur la seule vente, il développe toute une gamme de services à travers un vaste réseau de partenariats : information juridique et fiscale, suivi de chantier pour les projets de construction et de rénovation, coordination avec les maîtres d’œuvre et architectes, maintenance des biens, gestion locative, prestations de service de type hôtelier. Bref, tout ce qui, de près ou de loin, entre dans le cycle de vie d’un bien immobilier.
En 2012, Florian Steiger, basé à Verbier, s’allie avec Mario Julen, installé à Zermatt. Ensemble, les deux hommes construisent une puissante force de frappe dans l’immobilier de luxe — de très grand luxe. De quoi se rendre indispensables auprès de la clientèle fortunée qui cherche refuge dans le sanctuaire des plus belles stations valaisannes.

Florian Steiger, quelles sont vos partenaires privilégiés ?
Nous travaillons avec un ensemble de professionnels constituant un véritable écosystème de l’immobilier de luxe. Pour les projets architecturaux, nous collaborons avec le Studio Comina, le plus important du Valais. Pour le catering, c’est Haute Montagne, référence en la matière, qui fournit les prestations. Quant à l’activité de courtage, nous avons développé un partenariat exclusif avec Cardis Sotheby’s International Realty à Zermatt, Verbier et désormais Crans-Montana. Sinon, nous travaillons en priorité avec des entreprises de construction locales spécialisées et tâchons de promouvoir les matériaux locaux — dans un souci de cohérence et de développement durable. D’ailleurs, la quasi intégralité de nos constructions est labellisée Minergie.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos projets ?
Un projet immobilier prend généralement plusieurs années, entre l’idée et sa concrétisation. A Zermatt, nous achevons les derniers des sept chalets des 7 Heavens, un complexe idéalement situé au centre-ville, tout près du funiculaire de Sunnegga (ndlr : tous couvrent plus de 500 m2 de superficie !). Nous nous attelons maintenant à une nouvelle propriété hors du commun en plein village : le Chalet du Centre, avec piscine, spa, hammam, salle de cinéma, cave à vin et studio pour le personnel, et travaillons parallèlement avec l’architecte d’intérieur parisien Pierre Yovanovitch sur le projet Nivalia, un hameau de 9 mazots d’environ 400 m2 chacun. On peut aussi mentionner un grand projet de reconstruction totale de l’hôtel Alpina Savoy à Crans-Montana, qui devrait s’achever dans quatre à cinq ans.

Qui sont vos clients ?
Nous avons la chance de bénéficier d’une clientèle stable, peu sensible aux crises. Elle est en majorité européenne, mais aussi nord et sud-américaine, moyenne-orientale et asiatique. L’évolution des pratiques managériales et des communications permet à certains entrepreneurs de passer deux ou trois mois dans leur résidence, en station, en faisant quelques allers et retours pour s’assurer de la bonne marche de leurs affaires. La Suisse sécurise et ils trouvent là un véritable refuge dans la frénésie du monde, qu’ils apprécient de partager en famille.

Leur motivation est donc essentiellement personnelle ?
Oui, les investisseurs purs sont minoritaires. Cela étant, la plupart des propriétaires apprécient de pouvoir nous confier leurs biens en gestion lors de leurs absences. Une forte tendance à « l’hôtellerie hybride » se développe ici comme partout dans le monde. Le 7 Heavens est emblématique de ces projets mêlant plaisir et business, prodigalité et rentabilité.

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis