Jean-Claude

Biver

Interview

Texte Nathalie Cobos / Photo Daniel Lopez-Paullada
Date de parution Winter 2016-2017

Homme d’affaires et entrepreneur infatigable, Jean-Claude Biver est un pilier de la scène horlogère et l’un des ambassadeurs les plus en vue de la culture et de la tradition suisses. À la direction de la division Montres du groupe LVMH, président de Hublot depuis 2004 et CEO de TAG Heuer depuis fin 2014, Jean-Claude Biver est un homme constamment en mouvement. Pour se ressourcer, il se réfugie volontiers à Verbier, station qu’il affectionne tout particulièrement et où il a ses habitudes. Entretien avec un passionné. 

De nombreux projets vous lient à Verbier, et notamment à la Patrouille des Glaciers. pourquoi avoir choisi Verbier ?
Verbier est une station fréquentée par une clientèle jeune, connectée et branchée, donc parfaitement réceptive à la marque Hublot. La Patrouille des Glaciers, elle, exprime à merveille la notion « Don’t crack under Pressure » qui est le slogan de la marque TAG Heuer, partenaire de cette course célèbre pour 3 ans.

Partenaire de longue date de Verbier, Hublot soutient egalement ses remontées mécaniques et son école de ski. Quel est l’historique des relations entre Hublot et Verbier ?
Les fidèles de Verbier sont aussi typiquement ceux de Hublot. Ayant décidé de suivre notre clientèle si possible partout où elle va, c’est très logiquement que la décision fut prise de nous implanter durablement à Verbier.

Geraldine Fasnacht, la « femme-oiseau », est à la fois l’ambassadrice de Verbier et l’une de celles de Tag Heuer. Qu’est-ce qui vous a séduit chez elle ?
Ce qui me séduit chez elle, c’est tout d’abord son profond amour et son respect de la nature et de la montagne. Elle en a fait son métier et elle est devenue le symbole de la femme entrepreneuriale qui sait prendre des risques, mais qui les maîtrise et sait les évaluer. A côté de cela, Géraldine est une personne extrêmement généreuse et attachante, dont les qualités humaines n’ont rien à envier à ses qualités sportives. Et en plus de tout cela elle a su rester modérée et humble.

La boutique temporaire Michaud Hublot ouvre ses portes tous les ans en decembre depuis des années. Pour quelles raisons avez-vous choisi Verbier pour cette opération ?
Nous avons choisi Verbier pour y ouvrir une boutique avec notre ami Michaud pour être le plus proche possible de nos clients et répondre le cas échéant avec compétence à leurs demandes et exigences.

On vous rattache plus souvent à Zermatt qu’à Verbier, car c’est à Zermatt que vous semblez avoir vos habitudes. Que pouvez-vous nous dire de Verbier à titre personnel ?
En fait, je vais aussi souvent à Verbier qu’à Zermatt, sauf que je vais plus longtemps faire de la peau de phoque à Zermatt en été, car l’approche et l’altitude s’y prêtent mieux.