Backstage

Loft

Le visage artistique de l’immobilier de luxe alpin

Texte Claude Hervé-Bazin / Photo Joe Condron
Date de parution Hiver 2017-2018

Architecte, designer, galeriste et artiste de plein droit, Heinz Julen a créé à Zermatt un univers unique bien à lui. Après le Backstage Hotel et le Luxury Chalet, il achève un nouveau projet d’envergure : le Backstage Loft. Un espace remarquable de 600 m2, faisant écho au style inclassable de cet enfant du pays, évoluant entre l’esprit chalet sublimé, la déco industrielle et le grain de folie du créateur. Un sacré cocktail.

La situation entre l’église et les remontées mécaniques menant au Matterhorn glacier paradise est parfaite et les codes architecturaux de l’ultraluxe montagnard sont tous là. Les grands espaces décloisonnés. Le salon-salle à manger- cuisine cathédrale. Les extraordinaires baies vitrées sur toute la hauteur des murs, invitant le panorama et la lumière à la table et jusque dans le secret des chambres. Le bois patiné convoquant l’esprit du village de montagne. Les pelisses. Le home cinéma. Le sauna, le hammam et la salle de sports. Et puis un ski room sur le chemin de la sortie. Oui, tout est là et pourtant rien n’est pareil. Dès le premier coup d’oeil, la patte d’Heinz Julen s’affirme dans ce choc voulu entre ancien et contemporain, entre utilitaire et luxe de l’inutile, entre fluidité industrielle et tempérament artistique enflammé.
Il y a d’abord le petit chalet vieux de 700 ans, source d’inspiration de l’architecte-designer, abritant juste deux chambres. Celle de l’étage sommeille dans une alcôve de bois vieux entièrement revue et corrigée : la structure, explosée, laisse désormais filtrer le jour et respirer l’ancien grenier. Vu de l’extérieur, reste le sommet du mazot, avec ses pierres plates enchâssées entre les poutres maîtresses pour empêcher les rongeurs de grimper.
À côté, l’édifice principal plaqué de verre s’enrobe d’un incroyable treillis de bois clair déposé en fine carapace — comme pour mieux aspirer le soleil. Le béton brut, les colonnes et les piliers métalliques, la cheminée dans sa cage, la cuisine en acier brossé, la démesure des espaces imbriqués entrent ici en collision avec une collection d’insolences tirées de l’imagination d’Heinz Julen, de son atelier et de sa galerie d’art contemporain (installée à l’hôtel Backstage) : un vieil établi métamorphosé en meuble, une planche de surf verte, un grand mobile, un invraisemblable lustre fait de pendeloques et fenêtres du vieux chalet.
Pour ceux qui voudraient libérer le plancher pour danser, la grande table de verre se retire au plafond sur simple pression d’un bouton, grâce à un treuil. Et que dire de ce jacuzzi comme suspendu entre l’appartement et le paysage ? On s’y immerge sans timidité, face au Cervin, dans une sorte de tour de verre aux allures de tour d’ivoire, dont les parois coulissent pour le placer tantôt à l’intérieur, tantôt à l’extérieur ! Chaud ou froid ? C’est selon. En prime : tous les services de l’hôtel Backstage (spa et cinéma inclus), un chef doublement étoilé à domicile et toutes les attentions du monde pour décompresser à l’abri des montagnes.

www.backstagehotel.ch
www.heinzjulen.com

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis