Nespresso lance en Édition Limitée deux cafés qui célèbrent les origines du café


Date de parution Janvier 2018

Nespresso emmène les amateurs de café à la découverte des origines du café. Proposés en Édition Limitée, les cafés Arabica Ethiopia Harrar et Robusta Uganda rendent hommage aux deux cafés les plus connus au monde, aux cérémonies du café et à l’Afrique, berceau de ce breuvage. Ces créations et les accessoires correspondants seront disponibles à partir du 15 janvier 2018.

« Chez Nespresso, nous savons que l’histoire du café est aussi importante que sa saveur », indique Karsten Ranitzsch, Head of Coffee chez Nespresso. « Notre ambition, à travers ces deux nouvelles Éditions Limitées, est d’embarquer les gens dans une aventure à la découverte des origines mythiques du café. L’univers du café ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans ces histoires fascinantes. Les parfums incroyables des cafés Arabica Ethiopia Harrar et Robusta Uganda rendent compte de leur terroir respectif si distinctif ».
Retour aux origines
Pour offrir aux amateurs de café une expérience gustative vraiment authentique, Nespresso a remonté le temps à la recherche du berceau des deux cafés les plus appréciés au monde et de leur histoire. C’est en Afrique qu’est né et a évolué le café, dans toute sa diversité génétique. L’Éthiopie est l’un des plus gros producteurs de café au monde. Certains des cafés les plus fins et les plus parfumés en sont originaires, parmi lesquels l’Arabica. Berceau historique présumé du café Robusta, l’Ouganda en est actuellement le plus grand producteur en Afrique.

À chaque origine sa saveur
L’Arabica pousse entre 800 et 2200 mètres d’altitude et il en existe plus de 200 variétés à travers le monde. Sa diversité aromatique fait sa réputation avec son grain allongé de couleur verte. La teneur en caféine est en moyenne de 1,2 pourcent.
Le Robusta est une variété du genre Coffea Canephora. Son grain est petit, rond et de couleur jaune tirant sur le brun. Il est réputé pour sa puissance et sa persistance en bouche. Il pousse de manière générale en plaine entre 0 et 800 mètres d’altitude avec certaines exceptions, comme en Ouganda, où les cultures se trouvent à 900 mètres d’altitude environ. Cette dernière spécificité confère au café Robusta ougandais un goût étonnamment subtil et doux par rapport au reste de la variété. La teneur en caféine est en moyenne de 2,5 pourcents.

Une terre de cérémonies et de mythes absolument fascinante
Dans chacun de ces pays, la tradition du café est ancestrale et la consommation de cette boisson fait aujourd’hui encore l’objet d’une véritable célébration. Ces cérémonies du café sont à la fois un gage d’hospitalité et de partage. Elles rompent également avec la routine quotidienne et célèbrent la convivialité. Quant aux mythes qui existent sur l’origine du café, ils sont captivants.
Pour donner vie à ces histoires tellement inspirantes, Nespresso s’est associé à l’illustratrice londonienne Mariana Rodrigues, qui a imaginé les étuis des capsules de café. « Les nouveaux cafés Nespresso et leurs origines mythiques m’ont beaucoup inspiré. Je voulais créer des étuis qui reflètent l’éclat de chacune de ces cultures et renvoient à la beauté de leur patrimoine et de leurs histoires autour du café », explique Mariana Rodrigues.

LE MYTHE DE L’ARABICA : de curieuses chèvres
C’est sur les hauts plateaux d’Éthiopie que débute l’histoire de Kaldi, un jeune berger. Un après-midi, alors qu’il s’était assis à l’ombre pour surveiller son troupeau, Kaldi s’assoupit dans la chaleur de la journée, laissant ses chèvres s’aventurer sur les terrains sauvages alentours.
Ces dernières repérèrent des arbustes sur lesquels poussaient des cerises rouges qu’elles goûtèrent. Lorsque Kaldi se réveilla, ses chèvres avaient disparu. Il se dépêcha de partir à leur recherche et les trouva en train de sautiller et de danser autour des mystérieux arbustes. Il cueillit une cerise et la goûta. Il se sentit alors si exalté qu’il se mit également à danser au milieu des chèvres.
Un moine qui passait par là trouva la scène très étrange et décida de brûler ces mystérieuses cerises. Peu après avoir été livrées aux flammes, ces dernières commencèrent à dégager de délicieux arômes. Séduit, le moine retira les grains du feu et les broya avant d’ajouter de l’eau, créant ainsi la boisson fascinante que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de café Arabica.

LE MYTHE DU ROBUSTA : un lien d’unité
Le Bouganda, pays connu aujourd’hui sous le nom d’Ouganda, est le berceau présumé du café Robusta. Dans cette région du monde, les précieux grains de café participaient à un rituel sacré d’union entre les familles : une même cerise de café était partagée par deux personnes, chacune consommant l’un des deux grains qu’elle renferme. Dès lors, les deux familles et leur descendance étaient liées par la loyauté et l’amitié pour l’éternité.

www.nespresso.com

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis